Vos lecteurs comprennent-ils ce que vous… | Rédaction Manon Arcand

Blogues

Accueil Blogues Vos lecteurs comprennent-ils ce que vous écrivez?

Vos lecteurs comprennent-ils ce que vous écrivez?

Texte Vos Lecteurs

Pour rédiger des textes clairs et vous faire bien comprendre de vos lecteurs, pour obtenir un impact optimal dans vos communications écrites, appliquez ces 10 règles :

  • Phrases courtes, une idée = phrase/proposition : sujet – verbe – complément.
  • Le bon ordre des compléments : 1) complément d’objet direct : qui, quoi; 2) complément d’objet indirect : quand, pourquoi, où, comment, combien.
  • Bonne ponctuation pour délimiter les sujets, verbes et compléments : la ponctuation établit des repères dans le sens : point à la fin d’une phrase, virgule pour séparer un complément en début de phrase, pas de virgule entre un sujet et un verbe, un point-virgule sépare une proposition entière, etc.
  • Mots simples : évitez les styles alambiqués relevant de la didactique singulière des langues soutenues (tout ça pour dire « utilisez des mots simples » 😊).
  • Bonne orthographe : « Rien à ajouter » au lieu de « Rein à ajouter »… ça ne dit pas la même chose! Corrigez vos fautes.
  • Style actif et direct : « Paul a rencontré son client hier » est plus clair et dynamique que « Le client a été rencontré par Paul hier ».
  • Un texte = trois sections qui se suivent sans heurts : 1) l’introduction/mise en contexte du sujet = un paragraphe, 2) le corps du message, les points importants développés, 3) la conclusion, l’idée sur laquelle vous voulez laisser le lecteur = un paragraphe.
  • Une idée principale par paragraphe : chaque paragraphe doit se résumer facilement en une grande idée, développée en 2-3 sous-idées ou phrases. S’il contient trois ou quatre grandes idées, avec deux ou trois sous-idées par idée, cela allonge beaucoup le paragraphe et alimente la confusion chez le lecteur.
  • Bien expliquer les idées, en présupposant que le lecteur ne connait pas le sujet dont vous parlez. Le lecteur ne devine pas ce qui n’est pas dit et ce qui est confus. Développez les idées logiquement : A > B > C > D.
  • Séparer un long texte avec des sous-titres et titrer le sujet du document : un sous-titre par 4 à 10 paragraphes. Titrer votre document à la fin de l'exercice, par une phrase punchée qui présente bien le sujet général développé.

Enfin, relisez-vous (ou faites-vous relire) pour voir si les idées sont bien comprises, et amusez-vous : rédiger devient un plaisir lorsqu’on a intégré ces règles et qu’on les applique machinalement. Sans compter le plaisir qu’ont nos lecteurs à lire!

Manon Arcand, Rédactrice-réviseure


 

© 2019 Rédaction Manon Arcand. Tous droits réservés